Infantino demandera à toutes les fédérations d’avoir un stade nommé d’après Pelé

Gianni, président de la FIFA infantinoa déclaré ce lundi qu’il demandera à tous les pays du monde d’avoir au moins un stade nommé à la mémoire de Pelé, après son arrivée au stade Santos au Brésil pour le sillage de ce qui est considéré par beaucoup comme le meilleur footballeur de tous les temps .

Pelé, triple champion du monde avec l’équipe nationale brésilienne, est décédé la semaine dernière à l’âge de 82 ans.

« Nous allons rendre hommage au ‘Roi’ et demander à chacun d’observer une minute de silence. Nous allons demander que tous les pays du monde aient au moins un stade portant le nom de Pelé afin que les enfants connaissent son importance. », m’a dit infantino journalistes arrivant aux funérailles avec les présidents de la Confédération brésilienne de football (CBF), Ednaldo Rodrigues, et de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), Alejandro Domínguez.

« Je pense que c’est très important de garder la mémoire de Pelé et que des générations, des jeunes, des enfants, dans 20, 100 ans, puissent se souvenir de cette personne incroyable… Ça nous a fait beaucoup d’émotion et il faut s’en souvenir. C’est un excitation éternelle », a-t-il ajouté.

Vila Belmiro, le stade que le numéro 10 a rendu mondialement célèbre depuis qu’il a rejoint le Santos Futebol Clube en 1956, est le théâtre de la veillée funèbre de Pelé.

Des milliers de supporters portant des maillots de Santos et de l’équipe nationale brésilienne ont formé de longues files d’attente pour faire leurs adieux à Pelé sur le terrain de Vila Belmiro. Les autorités sportives et politiques ont également assisté au sillage du seul joueur à avoir remporté la Coupe du monde à trois reprises (1958, 1962 et 1970).

infantino Il se souvient de la première fois qu’il a entendu parler de Pelé, alors qu’il était un garçon de 11 ans et qu’il est allé au cinéma avec son père pour voir un film sur le roi avec Sylvester Stallone, « Escape to Victory », de 1981.

« En Italie il y a un épisode, un souvenir, de mon enfance quand j’avais 11 ans, mon père m’accompagnait au cinéma, c’était la seule fois où mon père m’accompagnait au cinéma, pour voir « Escape to Victory », Le film de Pelé avec Stallone, et mon père m’a expliqué qui était ce joueur et m’a dit : ‘regarde, c’est Pelé' », a-t-il dit.

« A cette époque, 1981, 1982, il n’y avait pas beaucoup d’images des buts de Pelé et c’était la façon de mon père de me montrer qui était ce grand joueur », a-t-il ajouté.

Vidéo via Twitter : @SC_ESPN