Ils signalent des rivières débordantes dans le Bio Bío et des personnes isolées par la neige à La Araucanía en raison du système frontal

À partir de ce mardi, un nouveau système frontal affecte le sud du pays, plus précisément dans les régions de Bio Bío et de La Araucanía, provoquant le débordement des rivières et l’isolement des populations à la suite d’intenses chutes de neige.

Comme indiqué Radio Coopérativedans la région de Bio Bío, le débordement des lits des rivières Pichilo et Laraquete, dans la commune d’Arauco, a été signalé en raison des fortes pluies qui affectent la région.

Face à cet événement, le délégué présidentiel de la Province d’Arauco, Humberto Toroa précisé que « dans certaines communes, nous avons eu une affectation d’une ou deux maisons en raison d’inondations d’eau, dans lesquelles la route et les municipalités correspondantes ont fonctionné ».

« Nous surveillons les rivières Pichilo et Laraquete, où la plus grande quantité d’eau s’est accumulée et, par conséquent, il y a un torrent beaucoup plus rapide et plus élevé. Cependant, pour le moment, nous n’avons pas de maisons touchées », a-t-il ajouté, ajoutant que « la pluie s’est arrêtée à ce moment et cela peut aider à décanter plus rapidement la possibilité d’inondations et de dégâts aux habitations dans ces deux canaux ».

Vidéo via Twitter : @CEspinozaQ

Le système frontal a également provoqué différentes mesures préventives, comme celle décidée par la Conaf avec la fermeture du parc national Laguna Laja à Antuco en raison des chutes de neige, ainsi que du parc national Nonguén à Concepción en raison des précipitations estimées à environ 40 centimètres d’eau.

Araucanie

Pendant ce temps, dans la région de La Araucanía, les chutes de neige ont provoqué des barrages routiers, ainsi que plus de 1 300 personnes isolées.

Le directeur régional de l’Onemi, Janet Médranoa souligné que « par rapport à la surveillance des chutes de neige qui a touché notre région ces derniers jours, il convient de noter qu’au niveau régional 1 310 personnes restent en isolement, dont 1 066 correspondent à la commune de Lonquimay et le reste est réparti entre les communes de Curarrehue, Pucón et aussi Cunco ».

En outre, il a ajouté que « nous appelons à la prudence, notamment dans la conduite, dans les zones et sur les itinéraires qui pourraient être affectés par ces conditions météorologiques ».

Pour sa part, Vialidad a indiqué qu’ils travaillaient sur les itinéraires pour les déneiger avec quatre machines.

Vidéo via Twitter : @arevalopress