Ils rapportent que les États-Unis envisagent de retirer la reconnaissance du « président par intérim » du Venezuela à Juan Guaidó

Ils rapportent que la reconnaissance en tant que « président par intérim du Venezuela » détenue par Juan Guaïdo -livré par les États-Unis- prendrait fin en janvier 2023.

Concrètement, deux sources proches de l’opposition vénézuélienne ont indiqué sur le réseau CNN qu’à Washington, ils envisagent de retirer ladite reconnaissance en janvier, lorsqu’une nouvelle législature commencera au Congrès de ce pays.

Tout a commencé par une publication par les médias britanniques Financial Timesqui a précisé ce jeudi que ladite décision avait également été prise à l’époque par le Royaume-Uni, l’Union européenne et même certains pays d’Amérique latine.

Cette position a été reconnue en 2019, après que Guaidó n’a pas reconnu les résultats des élections pour la présidence du Venezuela en 2018 et s’est proclamé président par intérim du pays en opposition au président élu, Nicolas Maduro.

Avec les élections de 2020 et la reprise du chavisme à l’Assemblée nationale, le pouvoir de Guidó a commencé à ne plus être pertinent pour le monde, et donc politiquement non pertinent.

La détermination des États-Unis intervient au moment où l’opposition vénézuélienne doit préparer une candidature unitaire aux élections présidentielles budgétisées pour 2024.