Ils effectueront un exercice de tremblement de terre et de tsunami à La Serena et dans cinq autres communes de la région de Coquimbo


Lundi prochain, le 15 juin, une simulation d’un tremblement de terre de magnitude 7,9 et d’un tsunami subséquent sera réalisée à La Serena et dans cinq autres communes le long de la côte de la région de Coquimbo. Il s’agit de tester vos plans d’urgence dans de telles situations.

Plus précisément, à partir de 11h00 lundi, un effort sera fait pour évacuer environ 61 000 personnes dans les communes de La Higuera, La Serena, Coquimbo, Ovalle, Canela et Los Vilos. Selon le délégué présidentiel de la région, Rubén Quezada, l’instance sera réalisée pour « mieux répondre » aux urgences.

« Nous devons être préparés et c’est ce que nous faisons avec nos institutions en collaboration avec les municipalités pour pouvoir mieux répondre à tout type de circonstance auquel nous sommes exposés », a-t-il déclaré.

« Notre pays est un pays sismique et dans notre région nous avons eu de mauvaises expériences et c’est pourquoi il est important que chacun ait ses protocoles, pour mesurer notre capacité de réponse », a ajouté l’autorité régionale de Coquimbo.

De son côté, le directeur régional du Service national de prévention et d’intervention en cas de catastrophe (SENAPRED), Rubén Contador, a souligné qu’« une large participation citoyenne est requise, tant du monde du travail que du monde scolaire ».

« L’exercice va commencer avec des messages envoyés via le système d’alerte d’urgence SAE, un système d’alerte via les smartphones et il se terminera également avec ce même système, ce qui est une nouveauté dans cet exercice », a-t-il ajouté.

De cette façon, l’appel des autorités est vers les voisins, la communauté scolaire, les services et tous ceux qui résident et/ou se trouvent dans la zone côtière pendant que l’exercice est en cours est d’être attentif et de suivre les instructions.