Giorgia Meloni accepte de former un nouveau gouvernement en Italie

La cheffe de file des Frères d’Italie d’extrême droite, Giorgia Meloni, vainqueur des élections législatives, a accepté ce vendredi de former un gouvernement avant le chef de l’Etat, Sergio Mattarella, et sera la première femme à prendre ses fonctions dans l’histoire du pays.

La prestation de serment aura lieu ce samedi 22 octobre au palais du Quirinal, siège du chef de l’Etat.

Meloni était le candidat qui a reçu le plus de voix aux élections législatives et a été proposé par la coalition de droite qu’il dirige et dont Matteo Salvini et Silvio Berlusconi font également partie.

Meloni devrait maintenant annoncer sa liste de ministres, divisée entre la Ligue pro-souveraineté de Salvini et la conservatrice Forza Italia de Berlusconi.

Comme particularité, l’homme politique romain de 45 ans a accepté le poste « sans réserve », chose inhabituelle dans la politique italienne puisque ceux qui sont appelés à gouverner ont généralement besoin de quelques jours pour aplanir les derniers aspects des exécutifs.

Le chef de l’Etat a attendu pour annoncer sa décision sur le retour du Premier ministre sortant, Mario Draghi, qui a participé jusqu’à ce vendredi à un Conseil européen sur l’énergie jugé clé pour Rome.

Le chef des Frères d’Italie, parti héritier des post-fascistes du Mouvement social italien, s’est hissé dans la politique italienne comme la seule opposition au gouvernement d’union nationale que Draghi présidait depuis février 2021 pour faire face à la pandémie.