Fêtes nationales : la Commission du travail de la Chambre basse approuve un projet qui déclare le 16 septembre comme jour férié

Au cours de cette journée, la Commission du Travail de la Chambre des Députés a approuvé le projet de loi instituant le 16 septembre comme jour férié en vue des Fêtes Nationales.

La motion déposée jeudi dernier par le gouvernement du président Gabriel Boric a obtenu 12 voix pour et une abstention. « Les fêtes, les repos et les déplacements sur le territoire national sont considérablement réduits » est l’argument principal de l’initiative, ajouté au fait qu’elle « contribuera à la relance des économies liées au tourisme ».

Tu pourrais aussi aimer:

députés Ximena Ossandon (RN), Franck Sauerbaum (RN), Hector Ulloa (PPD), Christophe Martinez (UDI), Édouard Duran (RN), Henri Loyal (UDI) et Christian Labbé (UDI), en a profité pour tenter d’introduire une indication dans la loi, qui visait à déclarer le vendredi et le samedi fériés pour avoir un week-end ininterrompu. Enfin, la commission a déclaré cette indication irrecevable car elle impliquait des dépenses fiscales supplémentaires, comme indiqué emmol.

Face à cette proposition, le ministre du Travail, Jeannette Jaraa précisé que « l’esprit de l’exécutif était de reprendre ce projet de résolution qui a été présenté il y a plus de deux semaines, qui s’accompagne d’une proposition précise et qui est de déclarer un jour férié le vendredi 16 septembre, pas un autre jour ».

« Nous pensons que cette fête va faire du bien au pays, mais dans les conditions limitées que nous avons proposées car c’est ce qui nous semble le plus responsable de la situation économique que nous menons », a-t-il ajouté.

Le sous-secrétaire au Trésor, claudia sanhuezaa partagé ce qu’a exprimé le secrétaire d’État lorsqu’il a indiqué que « l’inclusion du samedi implique une chaîne de jours fériés. Par exemple, en 2018, il y avait trois jours et l’Imacec de septembre a chuté de 12 %, donc l’impact économique des vacances enchaînées est beaucoup plus élevé . Il est plus coûteux d’avoir trois jours d’affilée que de simplement intégrer un jour ouvrable ».

Avec cette approbation, il est prévu que la règle sera analysée la semaine prochaine dans la Chambre de la Chambre basse pour un traitement ultérieur au Sénat.