Entretien avec Pascal-Emmanuel Gallet – Le Comptoir

Concert de l’Orchestre symphonique du Ñuble

  • Centre national d’art contemporain, Av. Pedro Aguirre Cerda 6100, Cerrillos.
  • Vendredi 9 septembre – 12h00

« Histoire, expériences et réflexions sur le Festival d’art vidéo franco-chilien : Pascal-Emmanuel Gallet au Chili » est le nom de la conversation qui aura pour invité spécial l’artiste vidéo, manager, réalisateur et fondateur historique du festival franco-chilien Festival d’art vidéo.

L’activité sera une conversation dans laquelle Sebastián Vidal Valenzuela, commissaire de l’exposition « Festival Franco Chileno de Videoarte. 40 ans » et l’anthropologue et universitaire María Paz Peirano, spécialiste des festivals de cinéma. Ils y aborderont le concept du Festival, ses débuts, son développement et son héritage pour la production d’art vidéo au Chili, en France et en Amérique latine dans le contexte marqué par la dictature civilo-militaire.

« Son initiative, son idée et son enthousiasme ont permis au Festival d’exister comme dynamique interne et comme politique institutionnelle permanente, pendant près de 16 ans. Son importance réside dans le fait d’être une personne qui a cru au format de l’art vidéo, a témoigné de sa production, tant par des artistes français que chiliens, et grâce à sa position politique, il a favorisé et promu le genre au niveau de l’exposition et de la circulation dans Chili », commente Sebastián Vidal Valenzuela, historien de l’art et commissaire de l’exposition commémorative « Festival d’art vidéo franco chilien. 40 ans ».

Le commissaire ajoute également : « Pascal Gallet vit en France et c’est une occasion unique de pouvoir dialoguer et faire une rencontre très proche. Ce sera un dialogue sur cette idée de la naissance d’une Rencontre franco-chilienne, qui mènera plus tard à un Festival franco-chilien. En ce moment, quand il y a une exposition au CNAC, c’est une très bonne occasion pour les gens de voir les œuvres et de le rencontrer directement », conclut Sebastián Vidal.

Gallet a été chef du bureau de l’animation culturelle de la Direction générale des relations culturelles et scientifiques du ministère français des Affaires étrangères. De ce poste, il promeut les Rencontres franco-chiliennes d’art vidéo qui deviendront plus tard le Festival franco-chilien d’art vidéo, un espace de contre-culture et de résistance qui réunit toutes les expressions de la production audiovisuelle chilienne des années 1980 et du début des années 1990.