Deuxième détachement glaciaire signalé dans le Parc national Queulat en quelques semaines

Le glacier suspendu de Queulat, situé dans le parc national du même nom, dans la région d’Aysén, a subi il y a quelques jours son deuxième détachement, après avoir perdu près d’un demi-hectare de surface le 9 septembre, ce qui équivaut à la moitié d’un terrain de football professionnel. .

Après le premier épisode, chercheurs et experts avaient déjà prévenu de la possibilité de répéter l’événement à court terme en raison du comportement du glacier, de sa vitesse de déplacement et de plusieurs fissures dans le dos.

Tu pourrais aussi aimer:

Située à environ 200 mètres de haut, la masse de glace, connue sous le nom de « glacier suspendu », est située en Patagonie chilienne, à plus de 1 200 kilomètres au sud de Santiago, dans une zone protégée d’une grande diversité et de forêts pluviales tempérées luxuriantes qui cette année a enregistré des températures extrêmes.

Outre la hausse des températures, la zone a récemment enregistré des pluies dans un épisode de « fleuve atmosphérique », ont expliqué des glaciologues du pays transandin à EFE après le premier détachement.

Les experts ont également convenu que les glissements de terrain sont « un phénomène normal », et que ce qui est grave n’est pas la chute de la glace elle-même, mais plutôt qu’elle est devenue « une pratique trop courante », ce qui « est une preuve supplémentaire pour les sceptiques que la crise climatique est une réalité » à laquelle il faut s’attaquer.

Le parc national Queulat est l’une des plus grandes attractions touristiques des régions du sud du Chili et abrite certains des glaciers les plus spectaculaires du monde.

Créé en 1983, il compte 154 093 hectares, il est administré par la Société nationale des forêts (Conaf) et avant le déclenchement de la pandémie de covid-19, en 2020, il recevait plus de 50 000 visiteurs annuels.