Des scientifiques chinois développent un poisson robot capable de « manger » des microplastiques

Une équipe de scientifiques chinois de l’Université du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, affirme que les poissons robots qu’ils ont développés ont la capacité de « manger » des microplastiques, afin qu’ils puissent un jour aider à nettoyer la pollution des océans.

Doux au toucher et mesurant à peine 1,3 centimètre, ces robots aspirent déjà des microplastiques en eau peu profonde, selon une étude récemment publiée par l’American Chemical Society.

Il pourrait être utilisé pour aider les humains

L’équipe espère pouvoir collecter des microplastiques dans des eaux plus profondes et fournir des informations pour analyser la pollution marine en temps réel, a déclaré Wang Yuyan, l’un des chercheurs qui a développé le robot.

« Nous avons développé un robot miniaturisé très léger. Il peut être utilisé de plusieurs façons, par exemple, dans des opérations biomédicales ou à haut risque. Un si petit robot peut être placé dans une partie de votre corps pour aider à éliminer certaines maladies », a déclaré le spécialiste. .

Ne crée pas de problème pour les autres espèces de poissons

Le poisson robot noir est irradié par la lumière, ce qui l’aide à battre ses nageoires et à bouger son corps. Les scientifiques peuvent contrôler le poisson par la lumière pour l’empêcher d’entrer en collision avec d’autres poissons ou navires.

S’il est accidentellement mangé par d’autres poissons, ce petit robot peut être digéré sans danger car il est fait de polyuréthane, qui est biocompatible, a ajouté Wang.

Le poisson est capable d’absorber les contaminants et de récupérer même lorsqu’il est endommagé. Il peut nager jusqu’à 2,76 mètres par seconde, plus rapidement que la plupart des robots artificiels mous.

« On travaille surtout sur la collecte (des microplastiques). C’est comme un robot échantillonneur et on peut l’utiliser de manière répétée », conclut le spécialiste.