CRUCH exhorte à poursuivre le processus constituant après le triomphe du Rejet au plébiscite : « Nous nous mettons à la disposition du pays »

Le triomphe du Rejet lors du plébiscite constitutionnel de dimanche dernier continue de susciter des réactions de différents secteurs de la société face à l’incertitude de mener à bien un nouveau processus constitutionnel pour rédiger une nouvelle proposition de nouvelle Constitution.

Dans ce scénario, le Conseil des recteurs et recteurs des universités chiliennes (CRUCH) a fait référence à ce qui a été vécu ce dimanche dans l’organisation et le résultat ultérieur du plébiscite constitutionnel, ainsi qu’un éventuel processus constituant.

Tu pourrais aussi aimer:

Tout d’abord, le CRUCH adresse ses félicitations au Service Électoral (Servel) pour avoir livré les résultats dans les délais, évitant d’éventuels scénarios d’incertitude. De même, ils soulignent la forte participation citoyenne à ce plébiscite, qui a été proche de 85,7% du fichier électoral.

Sur un deuxième point, les recteurs des universités nationales comprennent que le triomphe du Rejet est la volonté souveraine des citoyens, bien qu’ils croient que « Il est essentiel de s’accorder sur une nouvelle Magna Carta qui nous permette de mieux faire face aux exigences actuelles de notre société ».

« Après le résultat du dimanche 4 septembre, les institutions et les différents acteurs sociaux et politiques doivent apprendre à construire un consensus large qui réponde aux exigences et aux défis politiques, sociaux et économiques du présent et de l’avenir. C’est pourquoi, Nous appellent à la responsabilité citoyenne de tous les secteurs pour dialoguer et agir avec générosité et hauteur d’esprit, avec le bien-être de la société et des personnes comme objectif. Il est temps d’agir avec cohésion et unité d’objectif », complètent-ils.

Dans cette ligne, et comme troisième point, le CRUCH « considère comme un devoir institutionnel de faire partie de ce dialogue », ils se mettent donc à la disposition du pays pour initier une nouvelle proposition constitutionnelle, engageant leurs espaces et ressources institutionnels, ajoutés à l’ouverture « d’espaces de dialogue dans les domaines les plus divers et de tous les territoires du pays.

Lisez la déclaration complète de CRUCH ici.