Cordón Cultural: le nouveau circuit que le ministère de la Culture promeut dans la zone sud de Santiago

Le samedi 28 janvier, sur l’esplanade du Centre national d’art contemporain (CNAC), se tiendra la journée d’ouverture du nouveau cordon culturel dans la zone sud de Santiago, un circuit promu par le ministère de la Culture, des Arts et Patrimoine, en collaboration avec le Centre culturel municipal Tío lalo Parra (CCMTLP).

La promotion de l’action culturelle communautaire dans la zone sud de Santiago intégrera un effort soutenu dans le temps qui se matérialisera dans un réseau composé du Centre culturel municipal Tío Lalo Parra, du Centre national d’art contemporain, du Musée national de l’aéronautique et de l’espace (MAE ), la Galerie Métropolitaine et la Bibliothèque Municipale de Cerrillos.

« Faire du principe de démocratie culturelle que nous avons proposé dans le programme gouvernemental une réalité nous met au défi de développer un programme culturel fort. Promouvoir la zone sud de Santiago en tant que pôle actif au sein de la ville, qui développe et promeut la création des arts, des sciences, de la mémoire et de la technologie, permet de générer un espace de rencontre pour les citoyens, formant des expériences collectives », a-t-il déclaré. le ministre des Cultures, Julieta Brodsky.

« De cette façon, il est possible d’intégrer dans la conscience collective l’idée d’un quartier avec une identité propre qui offre aux résidents et aux visiteurs de multiples expressions culturelles et éducatives, dans des espaces spécialement aménagés pour cela », ajoute-t-il.

Pendant ce temps, le sous-secrétaire aux cultures et aux arts, Andrea Gutiérrez, souligne : « Nous rêvons d’une articulation qui nous permette de promouvoir la participation culturelle à long terme, où les communautés s’impliquent et bénéficient d’un programme nourri tout au long de l’année, où le visuel arts, arts de la scène, musique, création audiovisuelle et autres, deviennent un moteur constant de valorisation du riche substrat socioculturel des différents territoires ».

La programmation

Pour célébrer cette collaboration sans précédent, la communauté pourra profiter des concerts d’Illapu, Jeanne et de l’Orchestre des enfants de Cerrillos, en plus de participer à des ateliers d’illustration, d’art sonore, de photographie, de gravure, d’art vidéo et de performance. Il y aura également des kiosques gastronomiques et un mobile Croix-Rouge.

La programmation de la Corde Culturelle aura comme axe les manifestations artistiques contemporaines, puisqu’elles constituent un outil de réflexion pour la création, la participation communautaire et un pont nécessaire pour l’échange avec les autres régions du pays.

«Pour notre direction, il est pertinent d’avoir l’exécution de ce formidable projet, qui profite directement à nos voisins et voisins ayant des liens avec les associations de quartier, les espaces urbains, culturels et commerciaux. De même, il valorise notre action citoyenne en valorisant les arts, ouvrant la voie à l’ouverture d’instances qui nous permettent d’accéder à d’autres sources de financement et de nous positionner comme une référence en matière de coopération interterritoriale dans le secteur sud-ouest », affirme le maire de Cerrillos, Lorena Facuse.

Lors de l’ouverture, les participants pourront également s’inscrire aux activités qui auront lieu entre février et mai de cette année. Parmi eux, des ateliers artistiques pour filles, garçons et adolescents (photographie, art sonore, muralisme, vidéo-mapping) ; école de création (gravure, peinture, sculpture) et des résidences communautaires, qui seront animées par des artistes-éducateurs autour des thématiques « Mémoire et communauté » (CNAC), « Habitat et périphérie » (CCMTLP), « Ciel, vent et espace (MAE ) et « Territoire et Dignité » (Galerie Métropolitaine).

« Nous sommes très heureux de concrétiser la Corde Culturelle, un projet qui était envisagé sur le long terme et qui aujourd’hui avance grâce au soutien direct du Ministère des Cultures. Nous sommes également heureux de savoir que nous créons la première table de travail avec le Centre d’art contemporain, le Musée de l’aéronautique et la Metropolitan Gallery. Nous croyons que cette union et cette collaboration positionneront notre axe culturel dans le secteur sud-ouest main dans la main avec nos voisins », souligne Álvaro Valdebenito, directeur exécutif du Centre culturel municipal Tío Lalo Parra.

Dans la même période, les arts de la scène seront présents avec l’œuvre  » Cordons industriels  » de la compagnie Tarea Urgente, qui sera complétée par une discussion ouverte à la communauté. À cela s’ajoute « La petite forêt », une exposition multimédia qui restera ouverte du 28 avril jusqu’à la fin juillet au CCMTLP ; de même, des semelles (illustrations au sol) seront réalisées à la station de métro Cerrillos, à Santiago, aux accès de chaque institution et une intervention dans le château d’eau de l’usine Cerrillos de la municipalité.

Cette première étape se terminera en mai par une mise en scène au Centre culturel municipal Tío Lalo Parra, où seront partagés les travaux et les expériences développés dans cette première étape du Cordon culturel.

Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans le monde de la science et de la culture, rejoignez notre communauté Cultívate, la newsletter El Mostrador sur ces sujets. inscription gratuite ICI