Concours UNAB Black Novel « Puerto Negro »

Concours UNAB Black Novel « Puerto Negro »

  • Réception des textes jusqu’au 20 août.
  • Plus d’informations ici.
  • Plus d’informations à contestpuertonegro@unab.cl.

Le concours décernera un prix unique composé de 1 600 USD (environ un million et demi de pesos chiliens), et l’œuvre gagnante sera publiée par le label Real Noir, un éditeur espagnol de romans noirs qui intègre de grands écrivains espagnols et étrangers, et Puerto de Escape, une maison d’édition chilienne née dans la région de Valparaíso.

Le jury sera composé de romanciers exceptionnels : María Inés Krimer, avocate argentine et auteure de romans policiers, auteur de la saga policière Ruth Epelbaum ; Carlos Salem, écrivain et journaliste argentin, auteur de plus de vingt romans et lauréat du prix du meilleur roman 2014 au festival Valencia Negra ; et Ramón Díaz Eterovic, écrivain chilien et créateur du détective Heredia, un personnage autour duquel il a construit plus d’une douzaine de romans, ayant même une série télévisée.

« Puerto Negro » est né, explique le directeur de l’extension culturelle de l’UNAB et membre du comité organisateur, Felipe Karadima Skarmeta, « d’un profond désir et intérêt pour la promotion de l’écriture et de la lecture, en particulier chez les jeunes ». Par conséquent, souligne-t-il, « nous invitons les jeunes et nouveaux auteurs à oser écrire et à participer à ce concours, qui est conçu précisément pour les écrivains qui ne font que commencer cette aventure ».

un port noir

Avec la région de Valparaíso comme épicentre, le premier concours UNAB Black Novel sera entouré d’une série d’étapes qui se dérouleront tout au long de l’année et se termineront par la remise du prix à l’œuvre gagnante à la « Feria Puerto Negro », organisée par la maison des études en octobre prochain et qui réunira des auteurs nationaux et internationaux.

A cet égard, Miguel Angel Vargas, doyen de la Faculté des sciences économiques et commerciales (FEN) et membre du comité d’organisation, souligne que le choix de ce cadre pour la remise des prix et la tenue de la foire doit faire « non seulement avec le halo de roman policier qui entoure le port, mais aussi parce que l’Université y est présente, avec son siège de Viña del Mar, et nous aspirons à générer un impact positif avec ce projet culturel ».

Quant au concours, il explique que, grâce à lui, « l’Université cherche à ouvrir une opportunité aux nouveaux écrivains, qui n’ont généralement pas accès aux grands éditeurs, de publier en Espagne et au Chili ».

Pour sa part, Luis Valenzuela, membre du comité organisateur, universitaire et chercheur du diplôme de littérature de l’UNAB, assure que « avec ce concours, nous faisons écho à une tendance qui passe du bon temps au Chili. Depuis les années 1980 et jusqu’à aujourd’hui dans Aujourd’hui, Ramón Díaz Eterovic est précisément le principal représentant des romans policiers du pays, c’est pourquoi il est un membre éminent du jury, compte tenu de son expérience dans ce domaine ».

Il ajoute également que « Puerto Negro » permettra de « prendre le pouls » de l’état du roman noir : « Nous espérons démêler cela tout au long des jalons que ce concours aura, et nous espérons voir comment ce mouvement grandit et se nourrit à travers la littérature ».