« Casse-Noisette » au Théâtre Municipal de Santiago

« Casse-Noisette » au Théâtre Municipal de Santiago

  • Théâtre municipal de Santiago, Agustinas 794, Santiago.
  • Jusqu’au 30 décembre.
  • Billets à partir de 3 500 $ ici.

Le classique de Noël « Casse-Noisette » revient au Théâtre Municipal de Santiago. Le Ballet de Santiago présentera la version à succès créée l’année dernière, avec une chorégraphie de son directeur artistique, Luis Ortigoza, et une scénographie et des costumes de l’éminent décorateur de théâtre Jorge Gallardo. Une proposition conçue pour toute la famille qui rend un hommage particulier aux créateurs de Casse-Noisette, PI Tchaïkovski et M. Petipa.

Accompagné par l’Orchestre Philharmonique de Santiago sous la direction de son chef principal, Roberto Rizzi Brignoli (17, 18, 21 et 22 décembre), ainsi que de son chef résident, Pedro-Pablo Prudencio (23, 26, 27, 28, 29 , 30 décembre), le Ballet de Santiago interprétera une version traditionnelle qui suit la chorégraphie de M. Petipa et l’histoire d’ETA Hoffmann, mais évoquant la Russie dans laquelle l’œuvre est apparue pour la première fois, à la fin du XIXe siècle.

Pour Luis Ortigoza, directeur artistique du Ballet de Santiago, présenter à nouveau cette version de Casse-Noisette « est important en raison de la tradition de l’œuvre dans le répertoire de la compagnie et aussi dans l’histoire du Théâtre ». Il commente aussi l’enjeu de sa mise en scène, « car il faut transmettre un fantasme au public et lui rappeler que le monde intérieur se nourrit de magie ».

Pendant ce temps, Carmen Gloria Larenas, directrice générale du Théâtre, souligne que cette proposition, qui se situe dans un âge d’or en matière artistique et qui célèbre l’un des duos les plus importants de l’histoire de la danse, celui de PI Tchaïkovski et M. Petipa , dont la longue collaboration a rendu possible plusieurs des ballets classiques les plus appréciés du public, dont Casse-Noisette. « Nous espérons que les familles se joindront à nous pour rêver avec cette version, qui nous fera osciller entre le monde réel et d’autres mondes fantastiques où, comme tant d’autres fois, l’imagination et les désirs se confondent avec la réalité », ajoute-t-il.

Les ateliers du Théâtre Municipal de Santiago sont responsables de la conception et de la fabrication de toutes les pièces qui donneront vie à ce ballet magique. Luges inspirées d’une Russie gelée, œufs géants de Fabergé qui tournent, robes étincelantes de dizaines de cristaux et forêts profondes font partie de la production qui surprendra le public. Quant aux costumes, ils rendent hommage aux Ballets russes de Serguei Diaghilev, puisqu’ils reprennent les couleurs et les formes que cette compagnie a mises en valeur dans ses productions et qui font encore aujourd’hui référence au monde de la danse.

Derrière ces créations se trouve l’artiste plasticien, scénographe et créateur de costumes de danse et d’opéra chilien Jorge Gallardo, qui a une longue carrière en dehors du Chili, travaillant avec des compagnies de premier plan telles que American Ballet Theatre, Royal Swedish Ballet, Alvin Ailey Dance Company, San Francisco Opéra, Opéra National de Bordeaux, Théâtre National de Chaillot et Malandain Ballet Biarritz, où il est décorateur permanent. Au Municipal de Santiago, il avait conçu les costumes et les décors des ballets Zorba, el greek et La Casa de los espíritus.