Boris Johnson dit qu’il ne soutiendra aucun candidat pour le remplacer

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a refusé lundi d’offrir son soutien à l’un quelconque des candidats qui se sont présentés pour lui succéder au poste de Premier ministre, puisque selon lui son intention n’est pas de leur faire du mal.

« Je ne voudrais nuire aux chances de personne en offrant mon soutien », a déclaré l’homme politique dans son premier discours depuis l’annonce de sa démission après des semaines de pression au sein du Parti conservateur.

Il a également insisté sur le fait que son objectif actuel était d’honorer son mandat, a rapporté la télévision BBC.

« J’ai la détermination nécessaire pour remplir le mandat qui nous a été donné, mais mon travail est de superviser le processus dans les semaines à venir et je suis sûr que le résultat sera bon », a-t-il déclaré.

Parmi les candidats pour occuper le poste figurent la ministre des Affaires étrangères, Liz Truss ; l’ancienne ministre de la Défense Penny Mordaunt ; les anciens ministres de la Santé Sajid Javid et Jeremy Hunt ; l’ancien ministre des Finances, Rishi Sunak et l’ancien haut responsable de l’armée et président de la commission des affaires étrangères de la Chambre des communes, Tom Tugendhat, entre autres.