Berizzo reproche à la FIFA de refuser aux clubs de transférer des joueurs : « Cela me semble une mesure totalement imposante »

L’entraîneur de l’équipe chilienne, Eduardo Berizzo, a critiqué la législation de la FIFA qui permet aux clubs de refuser de transférer leurs joueurs vers des équipes qui ne se sont pas qualifiées pour la Coupe du monde au Qatar pour les précédents matches amicaux.

En effet, La Roja jouera ce mercredi 16 novembre avec la Pologne à 14h00 au stade Mariscal Józef Piłsudski de Cracovie. Le match ne mettra pas en vedette l’équipe chilienne au complet, puisque Ben Brereton et Nayel Mehssatou ne participeront pas en raison du refus de leurs clubs respectifs.

« Parmi les équipes qui jouent le même jeu, certaines peuvent compter, protégées par la législation de la FIFA, avec leurs joueurs et d’autres non, cela me semble une mesure totalement imposante », a déclaré Berizzo lors d’une conférence de presse.

Bien qu’il ait indiqué que ça va se régler avec les joueurs qui ont déjà des joueurs puisque ce sont des choses qui sont prévues, il a pointé du doigt l’organisation en soulignant que « nous allons affronter une équipe qui a tous ses joueurs parce que la FIFA en décide ainsi et de l’autre D’autre part, la FIFA a également décidé que pour les équipes qui n’étaient pas classées, les clubs avaient le pouvoir d’abandonner leurs joueurs ou non et face à un jeu qui vous donne les chances et le traitement devient partial et injuste ».

Concernant Claudio Bravo, qui s’est dit heureux de revenir après avoir été absent lors du dernier appel, l’Argentin a déclaré que « la performance vous amène ici, et un homme qui ne veut aucun prix pour être dans l’équipe nationale le dit. Mon idée est de continuer à compter sur des footballeurs expérimentés qui nourrissent et aident à l’intégration des footballeurs qui arrivent ».

Enfin, interrogé sur la supposée fin de Mauricio Isla en équipe nationale, l’entraîneur a souligné que les conversations avec les footballeurs sont privées.

« Le footballeur qui est ici fait partie de l’équipe et celui qui ne l’est pas ne relève pas de ma décision. J’ai tous les footballeurs et je n’ai exclu personne, mais je choisis les personnes qui, à mon avis, méritent d’être ici » , il a condamné.