Avocat de l’intérieur en audience contre le porte-parole du CAM : affirme que Llaitul « est un leader » qui a « perdu son chemin »

L’avocat Ignace Sapiain Martinezreprésentant du ministère de l’Intérieur (plaignant) à l’audience d’officialisation du porte-parole de la Coordinadora Arauco Malleco (CAM), Hector Llaïtula déclaré que l’accusé est un « chef » qui « s’est égaré ».

Llaitul a été officialisé pour violation de la loi sur la sécurité de l’État, usurpation violente, attaques armées contre l’autorité et vol simple. À cet égard, le tribunal de garantie de Temuco a décrété la détention préventive du chef du CAM.

Tu pourrais aussi aimer:

« Le ministère public a demandé la détention préventive, il ne fait aucun doute que la privation de liberté est l’un des plus grands droits légaux de l’homme. Par conséquent, le juste équilibre doit être établi entre la mesure qui est décrétée et la sécurité de la société. En ces termes, nous allons voir si cela se poursuit ou non », a déclaré Sapiain lorsqu’il a commencé à plaider sa demande de détention préventive, a rapporté La Tercera.

« M. Llaitul est un leader, bien plus qu’un guerrier, que nous pouvons sympathiser à certains égards avec sa cause liée à la revendication territoriale. Le gouvernement a travaillé dans cette zone par des moyens pacifiques, en récupérant des terres et en les remettant au peuple mapuche, un peuple qu’il prétend protéger », a-t-il poursuivi.

« Mais en tant que bon dirigeant, il s’est égaré, il n’a pas réalisé les dommages qu’il cause à son propre peuple, il n’a pas réalisé qu’un homme de 60 ans qui a été abattu et récemment admis à l’hôpital de Cañete n’est pas son ennemi. , ne se rend pas compte que cette dame qui était avec cinq enfants, également dans le secteur de Cañete où des sujets entrent et tirent la vérité qu’elle n’est pas votre ennemie et qu’elle est mapuche comme vous « , a ajouté l’avocat.

« Ensuite, nous allons voir face à cette perte de sens si cette détention préventive doit effectivement être décrétée », a-t-il ajouté.

Sapiain a représenté le gouvernement dans la tentative de rester en tant que demandeur dans l’affaire Hurricane.

Il a également été candidat au poste de conseiller de San Pedro de la Paz en 2016. Il a également aspiré à être maire de la même commune l’année dernière. À ces deux occasions, il s’est présenté en tant qu’indépendant.

Sapiain a également été président du barreau de Concepción en 2017.