Avec un large éventail d’activités, le ministère de la Culture commémore la Journée internationale des droits de l’homme

Chaque année, le 10 décembre, des personnes du monde entier se rassemblent pour commémorer la Journée internationale des droits de l’homme. L’Organisation des Nations Unies a établi cette date, en 1948, pour promouvoir l’universalité de ces droits et la déclaration affirme la dignité et la valeur inhérentes de toutes les personnes et le droit de ne pas être discriminé, ni soumis à l’esclavage, ni à la torture, ni à l’arbitraire détention, entre autres.

Pour cette raison, le Ministère de la Culture, des Arts et du Patrimoine, à travers l’Unité Culture, Mémoire et Droits Humains, le programme Red Cultura et différents Seremis Régionaux des Cultures, soutient et organise une longue liste d’activités qui nous invite à réfléchir sur les droits humains. et agir pour la défense de ces droits.

« Cette commémoration nous permet de réfléchir à l’importance des droits fondamentaux et de réaffirmer l’engagement de notre gouvernement envers les principes démocratiques et la défense absolue des droits de la personne. Aujourd’hui et tout au long de notre histoire, des individus et des groupes ont pris des mesures courageuses pour défendre les droits de l’homme, souvent à grands frais. La plupart des activités que nous annonçons aujourd’hui sont promues par des groupes de mémoire et de défense des droits humains et bénéficient du soutien de notre ministère », a déclaré la ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine, Julieta Brodsky Hernández.

La programmation

Ce vendredi 9 décembre a eu lieu la cérémonie de clôture des ateliers du II Cycle Spécialisé en Gestion Culturelle des Sites et Espaces de Mémoire, un acte qui comprenait la présentation artistique de l’auteur-compositeur-interprète mapuche, Daniela Millaleo, et la remise de le livre « Cahier pédagogique Systématisation du processus de formation aux outils de gestion des sites/espaces de mémoire ».

Ce même vendredi, à 19h00, à la Casa Yanulaque (Pasaje Sangra 341, Arica) sera présenté en première le documentaire « Femmes et territoire, histoire de la résistance des femmes à Arica pendant la dictature », un événement organisé par le groupe Femmes, Mémoire et droits humains d’Arica.

L’œuvre exceptionnelle de théâtre musical contemporain « Domination ou transgression autorisée », de Verónica González et Andreas Bodenhofer, sera présentée en trois représentations le samedi 10 décembre, à 19h00, au Parc culturel de Valparaíso. Les présentations de ces travaux seront répétées le jeudi 15 décembre dans la salle A1 du GAM à Santiago, à 19h30 ; et le vendredi 16 décembre au Théâtre Municipal Pompeya de Villa Alemana, à 20h00.

À Temuco, se tiendra la « Foire des droits de l’homme » avec diverses activités divertissantes dédiées aux enfants et à leurs familles, qui se dérouleront de 12h00 à 18h00, dans le parc Isla Cautín, à Temuco.

Sur la Plaza de la República à Valdivia, le samedi 10 à partir de 16h00, aura lieu le 2e « Concert pour la mémoire et les droits de l’homme », avec La Rata Blusera, Francisco Manzano, Movimiento Eki, Antiyal, Evelyn Cornejo et Towards Victory . Organisé par le Centre Culturel Musée Neltume, l’AFEP et l’Association des Anciens Prisonniers Politiques de Valdivia. Le Seremi de las Culturas, l’INDH et la municipalité de Valdivia collaborent.

L’auteur-compositeur-interprète national de renom, Nano Stern, offrira un récital en hommage aux défenseurs des droits de l’homme du Maule, sur la Plaza Cienfuegos de Talca, à 20h00.

Pendant ce temps, les arts de la scène atteindront les régions de Tarapacá, Antofagasta et Biobío. Au Teatro Veteranos del 79 à Iquique (Zegers 150), la pièce « La Tarea » de la Akana Theatre Company sera présentée à 20h30, sous la direction d’Eduardo González, une activité organisée par le Conseil régional de la mémoire et Droits de l’homme de la région et Seremi de las Culturas de Tarapacá.

Dans la Région d’Antofagasta, la Fondation Aracataca mettra en scène la pièce Mon grand-père Horacio, à 20h00 au Centre Culturel Taltal. Plus au sud, au Théâtre régional de Concepción, la pièce « Oleaje » dédiée à Marta Ugarte sera présentée à 20h00.

À Santiago, à 21h00, la Borgoño Memory Corporation a programmé une projection lumineuse à l’extérieur de l’ancienne caserne Borgoño située rue Borgoño 1154, commune Independencia.

Activités durant le mois

Le lundi 12, à 18h00, à l’Auditorium Ernesto Livavic de l’Université de Magallanes, à Punta Arenas, il y aura une présentation de la thèse de maîtrise en sciences « Le silence des innocents à partir de leurs témoignages sur le viol des droits de l’homme à Magallanes 1973-1974 », par Cristian Morales Contreras. Le projet « Semblanzas de la Memoria en la Estadio Fiscal de Punta Arenas » sera également présenté, exécuté par le Orlando Letelier Cultural and Human Rights Group. Présenté par Rodrigo González Vivar et Gustavo Agurto Vergara.

Le mercredi 14, de 17h00 à 20h00, à la Bibliothèque du Centre Gabriela Mistral GAM (métro U. Católica) se tiendra la VIIe version de « Mujeres con Memoria », une nouvelle journée de dialogue sur l’humain droits qui Il est réalisé en collaboration avec la Fondation Vuelan las Plumas.

Le vendredi 16 décembre, à partir de 16h00, aura lieu dans le Parc Forestier de Tranque (Amphithéâtre) la « Foire des Droits de l’Homme », organisée par la Fondation d’Aide Sociale des Églises Chrétiennes, FASIC. La même fondation organisera le mardi 20 décembre, de 15h00 à 19h00, dans le parc culturel de Valparaíso, un séminaire sur les droits de l’homme avec une perspective de genre. Les deux activités se déroulent dans un format mixte : en présentiel et en streaming.