Avec un documentaire, une exposition et un atelier de gravure à Tomé, le parcours de lancement des archives Héctor Herrera culmine

Après avoir célébré deux étapes importantes au Centre GAM et à la Fondation Nemesio Antúnez en décembre dernier, une partie de l’équipe des archives Héctor Herrera s’est déplacée ce mois-ci au Bío Bío pour terminer le parcours de lancement de son site Web dans la ville de Tomé, dans la région de Biobio, où l’artiste Pablo Neruda surnommé « El Pajarero » est venu pour ses célèbres créations d’oiseaux.

Le programme des activités de lancement à Tomé est d’entrée gratuite, se déroule du 11 au 28 janvier et comprend des opportunités d’appréciation et de création artistique dans deux espaces de rencontre : le Centre Culturel Municipal (situé à Calle Sotomayor 947) et le Taller Pacífico (situé à José Francisco Gomez 1520, Cerro Navidad).

Le centre culturel accueillera, le samedi 14 janvier, à 21h00, la première de la troisième chronique audiovisuelle « Historias de Altomé », une série produite par Estudio Arteria dans le but de déplacer les textes écrits vers le langage audiovisuel et, ainsi , diffusant le livre homonyme inconnu écrit et auto-publié par Herrera en 1987, observant les souvenirs de son enfance lointaine dans sa ville natale bien-aimée, des chroniques qui montrent un Chili très similaire à celui d’aujourd’hui.

Le nouvel opus, toujours sous l’objectif du réalisateur David Contreras et réalisé par Alejandra Villarroel, correspond au chapitre 7 du livre, intitulé « Ma famille et les artistes », une histoire dans la voix du graveur Américo Caamaño Quijada.

Pendant ce temps, dans le hall d’entrée du Théâtre, la communauté pourra visiter, lire et voir l’exposition biographique « El Pajarero Héctor Herrera Sanhueza », qui rassemble des panneaux avec des textes et des photographies sur la vie et l’œuvre de l’artiste, mettant en évidence les événements transcendantaux de sa trajectoire. L’exposition restera ouverte au public, du mercredi au samedi, de 18h00 à 22h00.

Atelier Pacifique

Dans cet espace, les vendredi 13 et samedi 14, 21 et 28 janvier, se dérouleront les quatre sessions de l’atelier de gravure sur bois « Taco Perdido », guidé par le maître graveur Américo Caamaño et dont les quotas sont déjà épuisés.

L’instance aura lieu dans l’espace rénové du Taller Pacífico et cherche, à travers l’apprentissage pratique d’une technique de sculpture et d’estampage, à rapprocher la création de Herrera de la communauté artistique pour activer les possibilités de redéfinition de son travail.

« Cette fermeture dans la région constitue le début d’une impulsion pour la création, qui est l’un de nos objectifs futurs, des actions que l’Archive entreprend maintenant pour disposer du matériel dont elle dispose et le mettre à la disposition du public », reflète le gestionnaire et designer Sandra Gaete Ziebold, coordinatrice des archives Héctor Herrera.

L’ensemble d’impressions réalisées par les participants à l’atelier sera socialisé à travers une exposition de cordons mis en place dans un espace à définir par le groupe et communiqué via Instagram @hector.herrera.pajarero.

Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans le monde de la science et de la culture, rejoignez notre communauté Cultívate, la newsletter El Mostrador sur ces sujets. inscription gratuite ICI