Au moins 200 maisons sont brûlées par un incendie vorace à Viña del Mar: les flammes approchent Quinta Vergara

Les flammes qui ont commencé dans le secteur de Nueva Esperanza ont jusqu’à présent progressé rapidement vers le bas de la colline à travers les ravins, en direction de Quinta Vergara. Depuis que l’incendie s’est déclaré, dans l’après-midi de ce jeudi, à Viña del Mar, au moins 200 maisons ont été détruites par l’action de l’incendie, qui se trouve dans une situation critique en raison de la propagation rapide avec des vents de 30k /h.

La destruction des maisons a été confirmée par la maire de Viña del Mar, Macarena Ripamonti : « Les informations officielles concernant les maisons consommées doivent être proches de 200, informations qui doivent continuer à être corroborées avec les unités d’urgence. »

Après 23 heures, le sous-secrétaire à l’Intérieur, Manuel Monsalve, est arrivé dans les bureaux de l’Onemi pour surveiller la situation.

L’Onemi a ordonné l’évacuation des secteurs de Tranque Sur, Puerto Montt, Puerto Aysén, Cabritera, Forestal Alto, Tranque Sur et Toma Felipe Camiroaga.

De son côté, le gouverneur de Valparaíso, Rodrigo Mundaca, a attiré l’attention sur le fait que dans les zones urbaines les robinets n’ont pas d’eau (…), « il y a une surconsommation et les camions de pompiers doivent être accompagnés de camions-citernes » .

Le commandant des pompiers, Patricio Brito, a appelé la population à coopérer en restant à l’écart des lieux touchés par l’incendie.

« Je veux lancer un appel à toutes les personnes qui aident dans cette urgence, s’il vous plaît ne le faites pas. Ils ne laissent pas les pompiers travailler. Le soutien vient de Quillota, de la province de San Antonio et du service d’incendie de Santiago. Le la situation est critique, le vent est assez fort et j’appelle les gens à ne pas quitter leurs maisons et à évacuer les secteurs de Forestal, Viña del Mar Alto et Seven Sisters », a déclaré Brito.

La Conaf, quant à elle, a expliqué que l’incendie « reste actif avec une propagation rapide, une intensité élevée et une propagation des étincelles« .

Le président Gabriel Boric a suspendu ses activités publiques ce vendredi pour se consacrer à la surveillance de l’incendie dans la région de Valparaíso.