Au moins 15 morts dans un tir de missile israélien en Syrie

Une frappe aérienne israélienne a tué au moins 15 personnes et détruit un immeuble résidentiel à Damas, la capitale syrienne, a rapporté un organisme de surveillance de la guerre.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a indiqué que le bombardement, qui a touché près d’un centre culturel iranien, a fait 15 morts, dont des civils.

L’agence de presse étatique syrienne SANA a fait état de « morts et de blessés » sans en préciser le nombre. Il a également déclaré que plusieurs bâtiments avaient été endommagés.

Depuis le début de la guerre en Syrie, en 2011, Israël a lancé plusieurs bombardements aériens contre le pays voisin, dirigés notamment contre des positions de l’armée syrienne, des forces iraniennes et du Hezbollah libanais, alliés du régime syrien.

Israël a intensifié les attaques contre les aéroports syriens pour perturber l’utilisation croissante des vols de ravitaillement iraniens, qui livrent des armes à des alliés en Syrie et au Liban, y compris le groupe du Hezbollah, ont déclaré à Reuters des sources diplomatiques et de renseignement dans la région.

Téhéran a adopté le pont aérien comme moyen plus fiable d’envoyer du matériel militaire à ses forces et aux combattants alliés en Syrie, à la suite de blocus sur leurs mouvements au sol.

Des centaines de milliers de personnes ont été tuées et des millions de sans-abri depuis que les manifestations contre le président syrien Bachar al-Assad en 2011 se sont transformées en une guerre civile impliquant de grandes puissances et ont laissé la Syrie divisée en zones de contrôle.


1 crédit