Après deux semaines de silence, le vice-président du Brésil affirme que Bolsonaro est malade d’érysipèle

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui a perdu les élections face à Luiz Inácio Lula da Silva, était resté silencieux pendant deux semaines en raison d’une maladie de peau.

C’est ce qu’a déclaré le vice-président Hamilton Mourao, qui a souligné que le leader d’extrême droite souffrait d’érysipèle, une maladie de la peau qui a causé une blessure à la jambe, raison pour laquelle il est empêché de quitter sa résidence au Brésil, selon les médias. O’Globe.

« C’est une question de santé. Il a une blessure à la jambe, un érysipèle. Il ne peut pas porter de pantalon » ni apparaître « en short », a expliqué le vice-président, après l’avoir représenté dans un acte de remise des lettres de créance des nouveaux ambassadeurs.

Les réseaux sociaux du président sont également inactifs, depuis le début du mois où Bolsonaro a publié une vidéo désavouant les camionneurs qui bloquaient les autoroutes au Brésil en raison de la victoire de Lula.

En raison de son absence, il y a eu une série de spéculations dans la presse locale concernant l’état du président et une possible « dépression électorale » après sa défaite au scrutin du 30 octobre, où il a perdu contre Lula par une faible marge.