Affaire Byron Castillo : le footballeur n’a pas comparu pour témoigner devant le TAS

Le cas du footballeur Byron Castilloajoute un nouveau chapitre, puisque, après la décision de la FIFA de rejeter la plainte déposée par la Fédération chilienne de football – visant à la disqualification de l’Équateur de la Coupe du monde Qatar 2022 pour avoir inclus un joueur d’un autre pays sans être nationalisé -, la FFCh elle-même a interjeté appel auprès du TAS.

Du TAS, ils ont appelé le footballeur à témoigner, mais il n’a pas assisté à la convocation. Son avocat, Andrés Holguína indiqué que Castillo, n’étant pas partie à la FIFA dans la plainte, n’aurait pas à être là maintenant.

Tu pourrais aussi aimer:

En entretien avec La troisième, Holguín a précisé que la FIFA avait ouvert un dossier avec la Fédération équatorienne de football et non contre le joueur. « Ce n’est pas une convocation. Le TAS notifie qui l’appelant demande. Le Chili a demandé à Byron comme il pourrait demander au président de l’Équateur. Notre position est que s’il n’était pas partie avant, il ne peut pas l’être maintenant. »

Interrogé sur une éventuelle sanction contre Castillo pour non-comparution, l’avocat a soutenu que ce serait illégal, puisqu’il ne faisait pas partie de la procédure dans ses étapes précédentes.

Enfin, il a ajouté que le joueur subissait beaucoup de pression, mais maintenant il est calme « en attendant la Coupe du monde ».