Affaire Byron Castillo : l’avocat du Chili juge la décision de la FIFA injuste et dit qu’il fera appel devant le TAS

L’avocat de l’Association nationale chilienne de football (ANFP), Eduardo Carlezzo, a qualifié d’injuste la décision de la FIFA en faveur de l’Équateur et a déclaré que le Chili saisira la Cour d’appel du sport (TAS) pour le prétendu désalignement du défenseur équatorien Byron Castle.

Dans des déclarations au journal La troisièmel’avocat brésilien a insisté sur le fait que les preuves selon lesquelles le joueur est né en Colombie et a falsifié son acte de naissance sont « accablantes », y compris une prétendue confession de Castillo publiée cette semaine en exclusivité par le tabloïd britannique « The Daily Mail ».

« Je n’ai jamais vu de toute ma vie d’avocat une telle injustice. Il existe une énorme quantité de documents qui, à eux seuls, prouvent sans aucun doute que le joueur est né en Colombie. En plus de cela, tout le monde a entendu ses aveux, donnés lors d’une enquête officielle menée par la Fédération équatorienne elle-même », a-t-il déclaré.

« Le joueur a plaisanté avec le système en n’assistant pas à une audience et rien de tout cela n’a produit d’effet. Quoi d’autre est nécessaire? Il apparaît clairement que tout ce que nous pouvons présenter ne serait pas suffisant pour valider l’allégation. Triste journée pour le football et le fair-play. Le message est clair : tricher est autorisé. Nous ferons appel au TAS », a-t-il conclu.

Dans son arrêt, rendu ce vendredi, la commission d’appel de la FIFA a rejeté la plainte des fédérations du Chili et du Pérou contre l’Équateur pour alignement abusif de Castillo dans la phase de qualification pour la Coupe du monde Qatar 2022, et entériné la participation du groupe équatorien à la concurrence.

« Sur la base de la documentation reçue, entre autres considérations, il a été estimé que le joueur devrait être considéré comme titulaire de la nationalité équatorienne permanente, conformément à l’article 5, section 1 du Règlement d’application des Statuts de la FIFA », a annoncé l’agence. .